Pourquoi je ne suis pas allée marcher dimanche

Posted by on Jan 12, 2015 in Divers, Écologie | 13 comments

Ce blog n’est pas un blog politique, aucune idée appartient à un parti, c’est simplement ma façon personnelle de voir les choses aujourd’hui, qui n’est peut-être pas la vôtre. C’est une des libertés que l’on a : s’exprimer et penser comme l’on veut du moment qu’on ne nuit à personne. Ce sera mon cas dans cet article. Si je touche des personnes négativement, ce n’est pas mon objectif .

fifille2

 

(vidéo de la création de ce graphisme plus bas)

Les journaux satiriques sont là pour que l’on garde notre esprit critique et ouvert. C’est sûrement ce que voulait faire passer Charlie Hebdo, mais je ne me permettrais pas de parler à leur place. Je vous invite donc de lire cet article, pour comprendre mon point de vue, à commenter également mais sachant que nous marchons sur des oeufs, je me réserve le droit d’enlever les commentaires désobligeants qui n’apporteraient aucune critique constructive ou tout ceux qui inciteraient à la haine.

 

Jeudi, lorsque j’ai tourné la dernière vidéo, j’étais encore sous le choc comme la plupart des Français. J’ai écrit l’article que vous lisez aujourd’hui, dimanche durant la marche. Cet article représente ma marche à moi car je pense que ma présence dans une foule ne vaut pas grand chose  (et parce que aussi je suis mal à l’aise dans une foule) et surtout pour les raisons que je vais citer.

 

Je suis contente qu’il y ait eu cette marche, mais… :

Aujourd’hui, j’observe la tournure qu’a pu prendre cet événement. Bien sur, je suis vraiment très choquée et attristée par ce qu’il s’est passé. Je n’approuve évidemment pas les actes meurtriers et extrémistes quels qu’ils soient. Je suis pour la liberté et la justice, et je suis vraiment navrée pour tous les proches des victimes des tueries récentes. Je n’apprécie bien entendu pas qu’on puisse toucher à des symboles de liberté, et des religions qui se veulent non-violentes à la base. Surtout lorsqu’il s’agit d’innocents. L’Art, les journalistes, les juifs ont toujours représenté des victimes potentielles, c’est historique et pour cette raison nous sommes plus profondément touchés en tant que Français. Partout dans le monde, nous sommes le symbole de cette liberté et c’est bien normal qu’on soit affecté par cet événement.
Se réunir pour une bonne cause, voir un mouvement humain si grand est beau. Et un tel rassemblement n’a pas été vu depuis la libération.

 

La division arrive peu après l’horreur :

Cependant, en surfant sur le web, en lisant ce qui peut se dire dans ce formidable outil de liberté d’expression, j’ai pu voir des choses qui m’ont presque autant choquées que ces tueries injustes. Des « ils l’ont bien cherché », ou bien « vous avez bien vu, à ouvrir nos frontières et à autoriser d’autres religions on finit par avoir ce qu’on mérite » ou alors « soyons aussi violents avec les terroristes que ce qu’ils sont avec nous » … Et j’en passe. Je fais des raccourcis évidemment mais les idées globales sont là et je ne pense pas avoir cité les pires.

Chacun y va de son grain de sel (moi y compris). La plupart des gens semblent toujours avoir des avis bien tranchés et veulent crier  haut et fort leur façon de penser, sans réellement se soucier de ce que les morts pensaient réellement. Nous sommes tous Charlie mais peu semblent vraiment être comme Charlie Hebdo l’était réellement. En effet, des dessinateurs de Charlie Hebdo dénoncent les récupérations de ce drame par des politiques et autres pour parler à leur place. La pensée des morts n’est plus, et la masse participe à la faire oublier en scandant ses propres idées (parfois haineuse ou complètement à côté de la plaque) alors que les leur étaient certes, satiriques, mais pas haineuses.

 

Produits dérivés et atteintes aux droits d’auteur :

Un directeur artistique ému mercredi par la tuerie de Charlie Hebdo a de suite réagit en prenant le logo de Charlie Hebdo et a noté le « je suis » au dessus pour montrer qu’il se sentait aussi visé dans cette attaque. Très vite, tout le web a repris son travail pour le diffuser massivement sans toujours lui demander son autorisation. Lui-même ayant repris le logo de Charlie Hebdo alors que je ne suis pas certaine qu’il leur a demandé l’autorisation non plus.

Dépassé et alors que même des produits dérivés ont été mit sur le marché avec son slogan, le DA a donc cédé les droits de son image.

Pendant ce temps, d’autres prenaient (comme d’habitude sur internet de toutes façons) des images des dessinateurs disparus ou non pour scander leur propres opinions ensuite dessus.

L’art appartient à celui qui le crée, reproduire et diffuser sans son autorisation est interdit et je connais bien les lois à ce niveau puisque je suis moi-même graphiste. Après peut-être que pour un journal avec des caricatures c’est différent mais bon, je ne m’approprierais pas leurs images pour ma part comme le font certains.

Les produits dérivés ou bien les anciens Charlie Hebdos ont donc créé un business post mortem pour des personnes peu scrupuleuses qui se sont enrichies sur le malheur des autres.

Je n’approuve donc pas cela, même si j’ai utilisé le logo « je suis Charlie » dans ma dernière vidéo après avoir vérifié qu’il était libre de droit.

 

« Je suis Charlie » est devenu une mode :

C’est terrible mais c’est la réalité. Sur les réseaux sociaux, tout le monde ou presque a donné son avis, et a scandé « je suis Charlie »… Je l’ai fait et tout autour de moi aussi. C’est beau d’exprimer ses sentiments profonds, cette tristesse en choeur, mais fait-on de même pour la planète? Pour la famine? Pour des meurtres horribles qui se passent chaque jour dans le monde? Non pas vraiment. Il nous arrive de nous mobiliser de temps en temps, mais la foule entraîne la foule et on finit par faire quelque chose parce que tout le monde le fait. Je ne pense pas que les personnes qui sont allées à ces marches soient toutes des moutons non attention, mais que certaines de ces personnes sont simplement venues pour bien se faire voir et parce que oui, c’est « à la mode » malheureusement. D’ailleurs ce dessin m’a bien fait « rire » car il illustre bien mes propos.

 

En parlant de bien se faire voir, la politique dans tout ça :

Inévitablement, les politiques sont là et partout dans le monde ils affluent pour soutenir la cause. Certains doivent vraiment venir par conviction, d’autres viennent exclusivement pour bien se faire voir. Et quelle hypocrisie de demander de se rassembler alors que la politique même qu’ils mènent fait le contraire, quelle hypocrisie d’appeler à la tolérance alors qu’au quotidien ils font l’inverse… Et quelle hypocrisie d’avoir un chant national si violent et de le chanter dans de tels événements alors que des messages de paix devraient être diffusés? Et je trouve ça bien triste que certains profitent de ce genre de moment tragique pour rallier des électeurs à leur cause. Honnêtement, je pense que rien que tout ceci doit certainement être un affront à ce que diffusaient Charlie Hebdo. Quelle honte.

 

N’oublions pas Rémi Fraisse :

J’aurais en fait aimé qu’il y ait plus de mobilisation pour Rémi et les projets inutiles. Je ne le connaissais pas mais peu se sont bougés. La peur des représailles de la police? Des idées reçues sur les écologistes? Du j’men foutiste de la cause écologique? De la confiance aveugle à notre gouvernement qui lorsque c’est légal c’est que ça ne peut pas faire de mal? Je ne sais pas bien quoi penser mais ça m’attriste qu’il y ait eu si peu de personnes qui aient été touchées par cette mort toute aussi injuste. N’oublions pas que l’écologie est un combat pour que chacun de nos enfants puissent vivre.

 

Il faudrait marcher chaque jour :

Comme je le disais plus haut, pourquoi ne marche t-on pas chaque jour pour toutes les causes que l’on trouve injuste? Pourquoi les gens se mobilisent en masse pour une raison certes belle, mais qui ne l’est pas spécialement plus que d’autres? Cela a été sur-médiatisé certainement.

Ces derniers temps avec la crise, la peur, la monté des radicaux et du terrorisme, le chômage, tous nos problèmes sont sous pression. Ce fut probablement la goutte d’eau qui a fait exploser le ras le bol général et la France avait besoin d’exprimer sa tristesse, et son mécontentement. C’est le temps qui veut ça mais je ne veux finalement pas marcher une fois, je préfère marcher chaque jour, jamais ou alors pour des causes qui me semblent plus importantes pour notre avenir comme le climat alors que peu de gens s’en soucient réellement (enfin de plus en plus heureusement, si je ne croyais pas en l’humanité je ne tiendrais pas un blog tel que celui-ci).

 

Ne pas avoir peur :

Je pense qu’on a tout de même plus de chance de se faire tuer dans un accident de voiture que de mourir dans un attentat. Les terroristes veulent qu’on ait peur et qu’il y ait des réactions. La peur amène bien souvent les problèmes, ne devenons donc pas paranos mais positifs et bienveillants au quotidien.

 

Aller à la racine du problème :

Je préfère marcher chaque jour en essayant de régler la racine de ces problèmes. J’apprécie qu’il y ait eu tant de mobilisation d’ailleurs je préfère clairement  ça à de l’indifférence totale. Mais ma marche est celle pour ma part de vivre quotidiennement en essayant de faire le moins de mal autour de moi. A la planète, aux gens car la racine selon moi est bien plus profonde, c’est d’ailleurs je crois pas mal ce que dénonçait Charlie Hebdo.

Notre société est une société de gens perdu pour la plupart, qui ont besoin de guides et de repaires pour pouvoir avoir un avis, faire partit d’une tribu, d’un groupe car nous ne savons pas vraiment où nous allons. Il nous faut aussi des coupables pour nous rassurer et mettre des mots sur nos problèmes. Sauf que nous ne regardons pour la plupart du temps pas au bon endroit. On accuse son voisin d’être à l’origine de ses maux bien trop souvent, et la différence nous fait peur car elle est inconnue, donc imprévisible…
Nous sommes tous responsables en consommant de la manière dont nous le faisons. 

Si nous arrivions à consommer de manière plus éthique, les grosses industries ne grossiraient pas autant, les riches ne deviendraient pas toujours plus riches et les inégalités ne se creuseraient pas à ce point.

Aujourd’hui la pauvreté s’agrandit, nous sommes lésés et l’avenir ne semble pas tellement beau pour toute notre génération et celles futures à part pour les riches, et encore… L’écologie touche pour le moment les plus pauvres, mais tôt ou tard, tout le monde y passera si on ne change pas.

De ce fait, les extrêmes et la haine montent peu à peu. Et les mains tendues à des personnes perdues ne sont pas toujours les bonnes. Et c’est bien souvent là que le terrorisme intervient.

Notre monde va mal mais je suis optimiste quant au fait qu’on peut tous changer ça.

Comment arrêter ces problèmes?

Je ne dis pas avoir la solution clef en mains bien entendu c’est évident qu’aucune solution ne peut marcher à 100%, il y a de toutes façons dans tous les cas des gens qui seront lésés ou contrariés. Je ne dis pas non plus que cette solution est la seule, mais c’est celle pour laquelle je me bats depuis pas mal de temps et qui je pense fera le moins de ravage. C’est un combat pacifiste quotidien.

Si vous voulez avoir des enfants, aimez-les, éduquez-les dans l’amour, la compassion et dans la non-violence. Instruisez-les, donner leur la chance d’avoir un esprit critique pour qu’ils soient libres.

Restez à l’écoute et présents pour vos proches lorsqu’ils en ont besoin, entourez-les d’amour, de rire, de joie.

Consommez moins mais mieux, de manière éthique et réfléchie et la moins polluante possible pour que vos enfants puissent vivre correctement.

Créez, ne gaspillez pas, restez libre, lisez des presses indépendantes, vivez et surtout, soyez tolérant, acceptez la différence, soyez vous-même.

Mettez la haine de côté, pesez le pour, le contre et essayez de vivre en faisant le moins de mal possible et au contraire, aider au mieux les autres.

Encore une fois ce blog est une partie de ma philosophie de vie car je crois sincèrement à tout ça. Je pense devoir et pouvoir toujours m’améliorer, je sais bien que je suis quelqu’un comme tout le monde qui a des hauts, des bas et qui change. Mais pour le moment, je ne vois pas d’autre solution que de remplacer la haine par l’amour autour de soi. Ca fait bisounours mais ça n’est pas le cas car plus je souris, plus les gens autour de moi deviennent souriants. Ne croyez pas que je sois pessimiste car voilà comment je vois notre avenir.


Je ne manifeste pas finalement dans les rues, mais sur internet, et dans la vie de tous les jours de manière positive en essayant de donner des solutions et en aidant comme je peux. Voilà ma marche quotidienne.

 

Et vous, avez-vous marché dimanche?

13 Comments

Join the conversation and post a comment.

  1. orane

    Personnellement je ne suis pas aller à la marche ce dimanche… j’avais cours à l’école Lyonnaise de plantes médicinale… je m’instruisais pour pouvoir construire mon avenir … et justement me battre pour ce que je crois

    Etant donner que le métier pour lequel je me bas n’est pas reconnu en France.. pour cause économique et après on viens me parler de liberté d’expression bafoué ? je le vis chaque jour … donc oui je suis attristé par les événements qui se sont produits et qui n’auraient pas du se produire … c’est écœurant … je partage ton avis Flore, c’est a mon sens un combat de tous les jours … c’est en effet très beau et très fort la mobilisation de tous ces gens, mais il faudrait pouvoir continué ce combat dans chaque geste de notre quotidiens.. apporter comme tu le dis notre soutiens aux journaux indépendant etc… les abonnements pour Charlie Hebdo vont bon train maintenant tant mieux pour eux .. mais est ce que les personne qui font cela y croient réellement ?

    Bref il faut pour ma part continué à se battre tous les jours pour ce que l’on croit , et ne pas s’endormir sur notre société aux allure libertaire car elle n’en a que l’apparence …

    • Flore

      En France tout ne va pas si mal mais ça pourrait être bien mieux c’est sur ! L’idée est d’aller au bout de ses envies et de ses convictions, comme tu le fais pour vivre dans le monde que l’on veut avoir demain. Et bien entendu, il faut le faire sans haine et sans violence. Continues et obstine toi dans ta démarche, le travail paye toujours 🙂

  2. Sabrina

    Tellement d’accord avec toi, en tant que journaliste écolo, progressiste, et tout ce qu’on veut voici mon point de vue qui se rapproche du tien : https://biopascher.wordpress.com/2015/01/09/avant-le-choc-que-faisions-nous-de-cette-liberte-dexpression-que-nous-portons-aujourdhui-en-etendard/

    Moi aussi ej « marche » tous les jours donc je n’ai pas ressenti le besoin de marcher cette fois, j’en fais déjà assez les 364 autres jours restants.

    • Flore

      Merci pour ton commentaire et ton point de vue de journaliste. Nous avons en effet la même conclusion 🙂 Continuons à marcher chaque jour !

      • Sabrina

        Oui :-), merci en tout cas de partager ton point de vue (finalement un peu marginal)sur le sujet car cela donne du courage à ceux comme toi et moi qui se croient seuls, en lisant de tels articles on se rend compte qu’on ne l’est pas et ça ça fait chaud au cœur alors non jamais un tel article même sur un blog qui n’aborde pas ce genre de sujets habituellement ne sera « déplacé » 🙂

        Bises.

        • Flore

          Merci à toi 🙂 Non je n’aborde pas ce genre de sujet avec des mots mais dans la manière de créer en fait 🙂 Et oui ça fait du bien de ne pas se sentir seul mais j’ai toujours été personnellement vue comme une sorte de marginale et j’apprécie être différente car je suis (comme certainement toi tu l’es) moi-même 🙂

  3. jo3jeans

    tu as su mettre les mots sur ce que j’ai tenté d’expliquer dans mon article d’aujourd’hui, je pense que malheureusement le moteur #jesuischarlie n’est pas le même pour tous, nous entendons tous quelque chose de différent dans ce cri pourtant lancé à l’unisson =/

    Pour le Directeur artistique, il a fait ce logo comme d »autres ont fait des dessins et il l’a laissé être repris, un peu étonné de l’ampleur du succès. Il a juste demandé à ce que personne ne le reprenne pour se faire du fric et bien entendu il a été repris puisque non déposé.

    Le truc des dépots de la liberté intellectuelle chai plus trop le nom (il est tard désolée) a de son coté annoncé qu’ils n’accepteraient aucun dépôt de heu.. d’idée ? sur ce slogan

    Pour Remi Fraisse on est beaucoup à s’être émus mais ne mélange pas tout, c’était un accident.

    Bisous ♥
    jo3jeans Articles récents…Je suis Charlie MAIS j’ai un cerveau !My Profile

    • Flore

      Bon, j’étais entrain de te répondre un pavé et fausse manip’ ça a tout effacé. Je vais donc résumer sinon ça va me prendre trop de temps 🙂

      En gros je disais que je comprenais les personnes qui sont descendues dans la rue (comme je l’ai dis dans mon article), mais que j’ai peur qu’une grande partie de cette population était à côté de la plaque. Simplement ce geste humaniste et plein d’amour est beau, mais il faut faire attention aussi comment le message est perçu et qui on soutient. Quels sont les questions que l’on doit se poser.

      Directeur artistique n’est pas un métier anodin, cette personne maîtrise parfaitement la communication visuelle (ce que j’appelle aussi la manipulation visuelle). Il a fait ce logo « je suis Charlie » parce qu’il était attristé en effet mais du coup les ampleurs que cela a prit étaient forcément grandes vu que chacun l’était. Il a donc très bien fait son travail et son logo marche extrêmement bien dans le situation. Pour les droits d’auteur c’est simple en fait. Tout ce que l’on créait nous appartient si l’on peut prouver que c’est nous qui l’avons fait. Mettre cette oeuvre libre de droit est soumit a des copyrights en général. Déposer un logo ou une oeuvre permet juste d’être certain de pouvoir avoir les droits intellectuels dessus si tu en es l’auteur. Tu peux ensuite traîner en justice une personne qui reproduira ou copiera ton oeuvre. Après tout ce qui est droits d’auteur, intellectuels etc sont des lois assez larges et complexes finalement. Je dois bien avouer que je ne connais pas tout en détail malgré le fait que j’ai pas mal de bouquins dessus mais comme toujours, les lois sont souvent déchiffrable que par les professionnels du milieu.

      Sinon pour Rémi Fraisse, je ne suis pas d’accord avec toi. Certes, c’était un accident, ça n’était pas la même chose… Mais là il y a mort (et violence souvent pour d’autres) sur des personnes qui veulent en sauver d’autres. Je trouve ça tout aussi révoltant. Parce que leur combat est bien connu… Après on s’étonne qu’il y ait des gens qui meurent ensuite noyés à cause des crus et inondations : on détruit les zones humides pour construire et après on s’étonne qu’il y ait des problèmes… On réfléchit trop à court terme malheureusement. Enfin c’est ma vision des choses mais pour moi il aurait fallu marcher tout autant dans ce cas là pour dénoncer ce genre de problèmes qui feront bien plus de victimes collatérales que ce qu’il s’est passé (enfin j’espère me tromper vraiment !!!!). Et je parle de Rémi Fraisse, parce que ça s’est passé en France, mais chaque jour dans le monde il y a des problèmes bien pires que ça…C’est pour ces raisons aussi que je ne comprends pas pourquoi les gens ne se bougent pas plus pour tout. C’est bien beau de marcher mais font-ils tous des choses pour que le monde et la France aille mieux? Je ne dis pas être parfaite là dedans mais j’aurais trouvé ça déplacé pour ma part de ne marcher qu’une fois alors que je ne le fais pas chaque jour de cette manière. Je préfère marcher donc en essayant que le monde aille mieux à ma portée.

      Ah ben finalement mon message était long 🙂

      Bises à toi aussi 🙂

  4. cledsol

    Coucou,
    tout d’abord, merci pour ton commentaire 🙂

    Très honnêtement, je n’aurais pas osé poster de nouvel article sur mon blog, de peur d’avoir l’air totalement insensible à ce qu’il s’est passé (bon, outre mon nombre de lecteurs qui doit être de environ 1 et demi, je n’ai pas pris le temps de toutes façons…) et du coup ça m’a rassuré sur le fait que j’ai besoin de continuer à vivre, et que ce n’est pas déplacé 🙂

    et merci pour cet article!!
    Je ne suis pas allée marcher dimanche, surtout par peur de la foule, et j’ai culpabilisé. Je suis choquée d’apprendre qu’il y a des produits dérivés…
    Je suis totalement d’accord avec toi sur le fait qu’on devrait marcher chaque jour.

    Au sujet des caricatures, je me rends compte que je ne sais pas ce que ça représente.
    Est-ce qu’on en fait pour dédramatiser une situation? Pour faire rire les gens? Pour donner son point de vue? Peut-être les trois?…
    Une personne de mon entourage m’a dit qu’elle trouvait violents certains dessins. Cela ne justifiera bien évidemment jamais les tueries qu’il y a eues, mais je comprends sa réaction. Quel moyens avons nous pour faire passer des messages? Bref, je réfléchis à tout ça, du coup je suis contente d’avoir pu lire ton point de vue (jusqu’ici je n’ai jamais eu l’occasion de me poser la question!)

    J’aime ta conclusion, ça n’a peut-être pas l’air de grand chose, mais je pense que le meilleur moyen de changer les choses est de commencer par nous-mêmes. D’ailleurs, je pense très sincèrement que c’est la seule chose concrète que l’on peut faire 🙂 on ne peut pas changer les autres, c’est nous seuls qui pouvons décider de changer 🙂
    J’espère que mon commentaire n’est pas trop flou, comme mon point de vue n’est pas très clair encore!!

    Prends soin de toi!!

    • Flore

      Je ne suis pas experte dans les caricatures mais en général, elles sont faite pour que l’on puisse comprendre, avec humour (parfois très limite), les problèmes de notre société et ouvrir son esprit critique. On peut ne pas être d’accord avec les caricatures, les dessinateurs ne sont pas la voie de la raison mais il faut qu’il y ait des gens qui critiques d’autres pour réussir à avoir ses propres opinions. Les débats politiques par exemple, si la politique t’intéresse, tu vas bien évidemment ne pas écouter toujours les mêmes pour développer cet esprit critique et savoir réellement pour qui tu as envie de votre (même si ce sont tous de beaux parleurs ahahah…). Là c’est exactement pareil sauf que c’est fait avec des dessins. Cet art n’est vraiment pas facile à faire car il faut essayer d’être le plus neutre possible tout en étant juste et avec peu de choses faire comprendre les problèmes.

      Et oui, comme disait Gandhi, « sois le monde que tu souhaiterais voir ». Donc si nous voulons des personnes violentes et haineuses autour de soi, soyons-le, et inversement 🙂 Après je pense qu’il est impératif de changer sa manière de consommer aussi. L’argent est malheureusement le pouvoir de notre monde. Si on donne toujours aux mêmes : supers marchés, grosses marques, essence, enseignes dites connues etc… Et bien là nous allons contribuer à l’inégalité dans le monde et donc ne pas aider les autres. Ce qui engrange les extrêmes, la pauvreté, l’avenir incertain, les gens perdus, les gens malléables, les mauvaises éducations, la violence etc… Il existe tellement d’alternatives pas forcément plus coûteuses, voir moins cher au final qui pallient à ça… Le monde est manipulé aussi par la publicité et le marketing qui donne envie d’acheter tel ou tel produit. Et une fois qu’une marque est bien implantée, on lui fait confiance parce qu’on la « connait » ou on a vu déjà quelqu’un l’acheter donc inconsciemment on se dit que c’est forcément bien et c’est comme ça que les modes naissent. Voilà, c’est en fait très simple de comprendre. Je ne suis pas du tout dans la théorie du complot hein ^^, j’essaye juste de comprendre le fonctionnement de notre monde qui me passionne 🙂

      Prends soin de toi aussi, merci pour ton message. J’espère que tu auras mieux compris l’ensemble de mes pensées 🙂

      • cledsol

        Pardon, je n’ai pas pu prendre le temps de te répondre plus tôt!

        oui, je comprends mieux, merci d’avoir pris le temps de me répondre!!
        ce n’est pas facile de comprendre comment le monde fonctionne, et en même temps je comprends tout à fait que ça te passionne 🙂

        (euh, ça fait beaucoup de compréhension tout ça, mais je ne trouve pas d’autres termes appropriés!!)

  5. Philippe BROCARD

    Je note que tu as évoqué la mémoire de Rémi Fraisse, lâchement abattu à la grenade le 26 octobre 2014 près du barrage de Sivens (Tarn). Lui aussi défendait une cause écologiste. Protéger une région d’un projet titanesque destructeur de l’environnement. Peu se sont manifestés pour s’élever contre cet assassinat. Seule Cécile Duflot s’est exprimée. Alors moi aussi je n’ai pas marché ce 11 janvier 2015, car je ne défends pas une cause d’un jour.
    Je fais partie du collectif nature France Nature Environnement, auquel appartenait aussi Rémi Fraisse. Le combat est quotidien, et nous sommes nombreux à faire front.

    • Flore

      C’est ça, je préfère personnellement me « battre » en essayant de faire du positif plutôt que du négatif au quotidien, tout comme vous. Cela dit, à chacun sa manière de faire avancer les choses, je ne descends pas vraiment dans les rues non plus, je préfère donner tout comme vous des solutions à ceux qui le veulent plutôt que de gueuler que rien ne va. Mais il faut de tout je crois pour que le monde avance. De toutes façons, sans ou avec nous, il avancera ^^

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

< Cochez ici et le dernier article de votre blog s'affichera en-dessous du commentaire