DIY : Comment j’ai créé mon bullet journal écologique ?

Posted by on Fév 25, 2017 in Divers, Tuto / DIY | 0 comments

Il est parfois difficile d’avancer dans ses projets et ses objectifs. Bien souvent on se fait dépasser par la procrastination.

Elle est souvent le fruit de surcharge de travail et de mauvaise organisation malheureusement.

Il existe donc une bonne manière de réussir à atteindre ses objectifs : le bullet journal ! C’est une sorte d’agenda organisateur. En gros ce sont des to do lists  mélangées à un agenda et bien d’autres spécificités, selon vos besoins.

P1060364

(navrée pour la qualité des photos, j’ai eu un souci technique)

C’est extrêmement efficace. Pour ma part j’en tiens un depuis plus de 6 mois et j’ai pu voir pas mal d’évolution positive dans de nombreux domaines que je souhaite améliorer. Il faut juste bien le tenir.

Il est également une source de création et de développement de sa créativité. Il permet également de « méditer » en dessinant, en faisant du coloriage et de la calligraphie si vous le souhaitez, mais aussi des pop up comme j’avais fait ici par exemple ou même des tampons en linogravure comme j’avais fait par là. C’est ce que je préconise si vous souhaitez vous améliorer dans ces domaines.

 

Je vais donc vous expliquer comment j’ai fabriqué mon bullet journal. Il m’est propre, mais vous pouvez très bien changer des options et l’adapter selon vos besoins et ce que vous avez sous la main. Mais je trouve que le « bullet journal classique » sur un carnet avec un code qui lui est propre est un peu trop compliqué. Je voulais simplifier la chose en le faisant dans un classeur pour pouvoir ordonner mieux les pages ou en supprimer certaines.

Accessoires à avoir :

Pour le bullet journal 

  • Un petit classeur A5 d’occasion (vous pouvez fouiller dans vos anciennes affaires scolaires, l’idée est de faire de la récupération et de ne rien acheter)
  • Des pages internes (avec des trous pour les attacher au classeur, ou les faire soi-même)
  • Des pages de couleurs ou plus épaisses et plus grandes pour faire des intercalaires, ou des intercalaires récup’

Pour la décoration intérieure

  • Des stylos, si possible à encre liquide avec de l’encre de chine (je conseille, si vous avez les moyens d’acheter un stylo Rotring que vous pourrez recharger vous-même pour que ce soit zéro déchet). Ces stylos devront avoir des mines de différentes tailles pour que vous puissiez mieux vous amuser et faire plus d’effets
  • Des crayons de couleurs (facultatif), pour pouvoir colorier vos dessins par la suite. J’évite les feutres qui sont bien souvent plus polluants de par leur déchet et leurs encres chimiques

P1060352

Pour la couverture

  • Du tissu récup’ ou écologique (chanvre, coton bio, lin…) 35/35 cm
  • Du fil
  • Une aiguille
  • Des épingles
  • Deux rubans de 20 cm de long

Comment procéder pour faire un bullet journal :

Pour ma part, je commence toujours par organiser l’intérieur. Je mets donc en premier les pages, que je sépare par des intercalaires selon mes besoins. Voici l’ordre et les pages que je mets :

  1. Un titre et une « couverture » afin que ce soit plus accueillant lorsque j’ouvre mon bullet journal. J’ai donc sélectionné une typographie sur dafont.com pour pouvoir recopier une typo que j’aime.  Je fais les contours, puis je remplis. Ensuite, je vais sur un site où je peux trouver de bons exemples d’images graphiques comme par exemple sur freepik où j’ai plein d’exemples de fleurs (ou d’autres motifs, selon vos goûts). Vous pouvez également regarder sur Pinterest où vous trouverez vraiment d’excellentes idées. Et là, je les copie. Je fais bien attention à ne pas remplir les formes pour pouvoir les colorier car il parait que le coloriage pour adultes est très relaxant, et s’apparente à une forme de méditation! Pour toutes les pages qui vont suivre, je fais un titre avec la même police que  la première page pour avoir une cohérence d’ensemble. Je peux également ajouter des décorations qui se ressemblent entre elles également. Pour les couleurs, c’est identique : je garde toujours les mêmes couleurs avec une dominante de trois couleurs. C’est ce qui va faire que votre bullet journal sera plus joli et mieux « fini »
    P1060355
  2. Ensuite, je mets le premier intercalaire. Vous pouvez faire un sommaire, mais pour ma part j’ai fais une page journée type car j’adore me faire des listes de journées idéales. C’est un peu obsessionnel chez moi mais ça me permet de mieux m’organiser et d’être plus réaliste par la suite sur mes objectifs. En effet, j’ai tendance à en mettre beaucoup trop et ça me bloque dans mes avancements. Le fait d’écrire tout ça et de voir ce dont je suis capable de faire réellement tous les jours me permet donc de faire le ménage dans mes priorités et de l’adapter à mon énergie et mon efficacité dans une journée. Ça ne veut pas dire que mes journées sont organisées de cette manière forcément, mais ça me donne une idée de ce que je veux faire idéalement.
    P1060356
  3. Ensuite, je fais un intercalaire de to-do-lists. J’écris le sommaire sur l’intercalaire car il y a plusieurs to-do-lists. Ça me permet d’avoir une vue d’ensemble.
  4. Je fais à la suite les to do lists. Pour ma part j’en fais pour le travail, pour mes projets personnels, professionnels, pour les tâches ménagères etc. Je sépare chaque sujet pour ne pas tout mélanger et piocher selon mes besoins et donc avancer sur chaque projet, petit à petit.
    P1060357
  5. Les prochains intercalaires sont plus sur les organisations à l’années, au mois, à la semaine et à la journée. En gros je fais des agendas avec de objectifs à atteindre sous forme de listes cochables. Je peux aussi ajouter des bonus, selon mes besoins comme par exemple une citation pour me motiver, des routines à avoir, les objectifs que je dois atteindre… Les objectifs ne doivent pas être trop longs à atteindre et il ne doit pas y en avoir trop, sinon ça ferait l’effet inverse voulu : ça vous démotiverait. Comme d’habitude, je décore chaque page en mettant bien en vue chaque élément pour que ce soit plus lisible et sympathique. Selon mon temps, je peux plus ou moins faire des détails dans mes dessins. Je peux également ajouter les menus de la semaine pour chaque semaine. Ça permet de mieux s’organiser et de ne pas acheter n’importe quoi et de pouvoir tout faire soi-même. C’est meilleur pour l’environnement et le portefeuille.
    P1060360
  6. Pour la partie journée, je fais des listes pour tous les jours. Une avec les objectifs, devoirs et RDV, l’autre avec les routines que je dois faire quotidiennement pour avancer (exemple, je fais de l’anglais tous les jours pour m’améliorer, je ne loupe jamais un jour et en en faisant un peu chaque jours, je progresse donc lentement mais sûrement et je n’ai pas l’impression de fournir beaucoup d’effort).
    exemple journée bullet journal
  7. Ensuite j’ai une partie pour les dépenses et les économies. Ça me permet de faire mes comptes, d’être à jour et de vraiment faire des économies. C’est la clef pour ne pas être à découvert : tout noter et voir ce qui pourrait être améliorer. J’en profite pour vous mener sur un groupe facebook qui aide les personnes en difficulté financière à s’en sortir. Ce groupe est orienté vers l’écologie. Il est donc selon moi très intelligent car ne pousse pas à consommer des promotions mais plus à changer ses habitudes. Il pourra vous aider à faire votre bullet journal. Il se nomme « budget, entraide et minimalisme« . Sa communauté est géniale !
    P1060362
  8. Le dernier intercalaire sert à mettre les objectifs. J’illustre les objectifs et je regroupe un peu tout : perte de poids, dépenses, livres à lire etc. C’est l’une des parties les plus artistiques car je fais beaucoup de dessins dedans.
    P1060363

C’est à vous de trouver ce dont vous avez besoin. Vous pouvez trouver des tas d’idées sur pinterest pour vous inspirer, mais aussi sur le groupe facebook du bullet journal français qui en parle.

 

Comment je couvre mon bullet journal de manière écologique :

Je ne prends évidemment pas de plastique car il n’est pas vraiment biodégradable et est issu du pétrole. Il n’est donc pas écologique. Je n’utilise pas de colle qui est aussi souvent issue de la pétrochimie qui est polluante. La meilleure solution m’a semblé être de coudre une couverture en tissus en coton bio. Ça donne un aspect plus cocooning au bullet journal et ça le protège vraiment bien. Je pourrais donc le garder longtemps. Je conseil de prendre un tissu assez épais pour qu’il tienne dans le temps. Le tissu peut-être récup’, local (comme le chanvre et le lin), ou bio (comme le coton bio issu du commerce équitable, pour ma part j’ai pris un tissu au mètre de plus de coton)

P1060353

  1. Je place mon tissu en dessous et l’enveloppe comme si c’était du papier cadeau.
  2. Je découpe autour du bujo (autre nom du bullet journal) en l’ayant ouvert, pour avoir la bonne forme mais je laisse bien 5 cm de marge.
  3. Je pré-découpe au milieu, au niveau de la pliure pour pouvoir le fermer.
  4. Je rabat les côtés vers l’intérieur ou ouvrant en faisant attention à bien plier, toujours comme si c’était un papier cadeau.
  5. Je fais des ourlets autour et je fixe le tout avec des épingles.
  6. J’ajoute des rubans pour tenir le tout (je peux même m’amuser à faire un noeud pour pouvoir enlever par la suite la couverture à ma guise).
  7. Je couds tout autour en enlevant lorsque ça tien, les épingles.
    >>> Si vous voulez mieux comprendre, je vous invite à regarder la vidéo. Par contre je ne suis pas la meilleure couturière qui soit donc vous pouvez très bien trouver d’autres astuces vous-même.

P1060359

Comment je mets à jour mon bullet journal :

  • Premièrement, je fais un plan et j’établis mes besoins pour pouvoir savoir ce que je vais mettre dedans.
  • Une fois le plan bien défini, je fais les pages telles que je les avais imaginées.
  • Puis, chaque début d’années, je définis un objectif à l’année que je découpe sur le mois.
  • A chaque début de semaine, je m’organise en essayant de bien répartir ce que j’ai à faire au moins (avec les tâches qui se rajouteront en plus)
  • Et tous les soirs je fais mon programme pour le lendemain, avec mes objectifs et besoins, en m’efforçant d’avancer dans mes projets que je me suis mise pour la semaine.

Pour chaque page, je les décore lorsque j’ai le temps et l’envie. Mais rien ne vous empêche de créer un bullet journal minimaliste et de ne faire aucune décoration. C’est ce que fait Solange te parle, vous pouvez vous en inspirer en regardant sa vidéo par là.

Je met des cases à cocher à chaque fois. J’ai remarqué que cocher une case lorsqu’on a atteint l’objectif devient très gratifiant et on finit par le voir comme un jeu.

Si vous voyez que vous n’avancez malgré tout pas dans vos objectifs et que vous avez du mal à vous y mettre, n’hésitez surtout à faire des listes de 3 objectifs à atteindre par jour. Pas plus ni moins. L’idée est de les faire coûte que coûte. Et vu qu’ils sont peu nombreux, c’est vraiment réalisable et donc non décourageant et vous avancerez malgré tout. C’est ce que je fais dans mes périodes de flemmardise et ça marche vraiment bien.

 

Voilà, j’espère que mon tuto et mes conseils vous auront aidés pour créer votre bullet journal et avancer dans vos objectifs.

 

Quelles sont tes autres astuces pour être plus productif ?

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

< Cochez ici et le dernier article de votre blog s'affichera en-dessous du commentaire