DIY : Comment construire un mur en paille?

Posted by on Oct 15, 2014 in Écologie, Jardin & Déco, Tuto / DIY | 0 comments

Etant donné que d’ici 3 ans je compte construire moi-même ma petite maison, j’ai fais un stage d’auto-construction en paille (l’un des procédés de construction le moins cher et le mieux isolant tout en étant très écologique, qui existe).

Comment-construire-un-mur-en-paille-5

Et vu que ce genre de stages sont gratuits et que c’est un savoir-faire qui se transmet ainsi, il est de mon devoir de le diffuser. Pour ma part j’ai fais un stage en mode wwoofing (nourrie, logée, blanchie dans une ferme avec en prime une formation sur la construction en paille et plus, en échange j’ai aidé Alain mon maître de stage à construire deux logements écologiques qu’il auto-construit pour pouvoir les louer ensuite).

Comment-construire-un-mur-en-paille-4

 

(Vidéo à la fin) 

Quelques conseils pour une construction d’une maison en paille :

1- Ayez tout d’abord une ossature déjà prête (ce sera un autre tuto qui viendra plus tard, l’ossature c’est plus compliqué), que ce soit fait par vous-même, un menuisier ou venant d’une structure déjà existante. Avec également un toit au dessus et un sol (c’est mieux parce qu’avec les intempéries votre pailles n’aimera pas tellement).

2- A partir de la, calculez votre surface, la surface des bottes de paille de votre fournisseur, et ajoutez 20% en plus pour ne pas manquer de paille (il y aura toujours des pertes ou oublis, il vaut mieux prévoir trop que pas assez, ce sera de toutes façons recyclé et ça vous fera perdre moins de temps).

3- Ayez si possible tous vos outils en 2 exemplaires (ne les achetez pas tous, vous connaissez certainement des gens qui pourront vous en prêter), cela permettra que si l’un d’entre eux tombe en panne, vous ne perdiez pas de temps. Vous pouvez également peindre en couleur fluo vos outils, vous les retrouverez plus facilement dans la paille (mais c’est pas essentiel)

4- Commencez votre chantier au printemps, comme ça vous aurez du temps devant vous pour la construction. Faites appel à des bénévoles en soif d’apprentissage ou bien des personnes généreuses. Ne prenez pas sans rendre, l’idée c’est le partage et la bonne humeur !

5- L’une des choses qui vous coûtera le plus cher ce sera les vis certainement, seule chose que vous aurez du mal à récupérer.

6- N’hésitez pas à récupérer vos fenêtres, vos portes, vos planches etc… Dans des fins de chantiers, ou auprès de démolisseurs, vous pourrez trouver tellement de choses gratuites ou presque données !

7- Dites-vous que ce n’est pas compliqué, que vous allez y arriver. Passez votre bonne humeur aux personnes qui vous aident, elles ne pourront que vouloir vous faire une belle maison !

8- Tout problème bien posé est à moitié résolu comme dirait Alain notre maître de stage ! En effet, si vous réfléchissez bien avant tout vous aurez bien moins de surprise et tout ira plus vite. Il faut être très organisé, mais ne pas non plus oublié d’être souple lors du chantier avec les bénévoles (pauses café, demies journées de libre, bons repas…) Tout cela vous permettra d’avoir une équipe motivée et d’avoir un chantier qui avance vite et bien !

9- Prenez le temps de bien tout poser et de bien former chacun. Ce temps là ne sera jamais perdu.

10- Ne vous fiez pas aux apparences, un chantier n’est pas fait que pour les hommes, les bottes de pailles sont certes lourdes mais les tâches sont tellement diversifiées sur un chantier qu’il y en aura pour tous les goûts !

Comment-construire-un-mur-en-paille-3

 

Les composants et outils à avoir pour poser les murs :

  1. Perceuses (avec plusieurs mèches de rechange)
  2. Viseuses (avec plusieurs mèches de rechange)
  3. Marteaux
  4. Scies (sauteuses, circulaires, à main…)
  5. Bottes de paille
  6. Vis de toutes tailles, à voir selon vos besoins, idem pour les clous (à réfléchir et calculer en aval du chantier)
  7. Planches (selon les besoins de votre maison)
  8. Liteaux (pas mal, il y en a entre chaque bottes de paille)
  9. Chaux (donc 3/4 de sable, 1/4 de chaux, de l’eau)
  10. Truelles
  11. Bacs pour mettre la chaux
  12. Brouette ou mélangeur pour mélanger la chaux
  13. Mètres
  14. Crayons papier
  15. Equerres
  16. Niveaux à bulle
  17. De vieux vêtements pour le chantier
  18. Des chaussures solides pour le chantier
  19. De quoi s’attacher les cheveux ou se les protéger pour éviter de se les laver tous les jours
  20. Des gants pour éviter de s’enfoncer trop d’échardes et s’abîmer ses petites mains
  21. Oubliez le maquillage, c’est pas très utile (la preuve en image, je ne suis pas maquillée et je me porte bien !)

 

Comment-construire-un-mur-en-paille

La procédure pour monter un mur en paille :

1- Votre structure en bois (ossature) a des espacements entre chaque piliers de bois porteurs. Dans ces espacements, ce sera là que vous monterez vos murs. Pour cela prenez les mesures entre les deux colonnes, puis découpez à la bonne taille le grillage que vous allez poser ensuite directement au sol pour éviter que les rongeurs s’invitent dans votre paille et vous fassent des ravages.

2- Mesurez la hauteur de chaque pilier et découpez des planches pour les fixer solidement sur les côtés des piliers. Cela permettra de tasser la paille sur les côtés pour ne pas qu’elle s’échappe. Les planches doivent donc être assez larges. Fixez-les au sol à l’aide de liteaux de la largeur de la planche. Fixez deux vis au sol, et deux dans la planche, cela tiendra solidement. Réitérez avec le plafond.

3- Faites une première rangée de bottes de paille sur ce grillage en faisant en sorte qu’elles ne bougent plus ! En effet, si vos bottes rentrent trop facilement cela voudra dire que ce ne sera pas bon et que vos murs ne seront pas assez solides et isolés. Il vaut mieux donc être plusieurs pour tasser les bottes.

4- Une fois la première rangée de bottes mises, prenez les mesures entre les planches (n’oubliez pas que c’est du fait maison, alors les mesures ne sont pas toujours les mêmes des deux côtés).

5- Une fois les mesures des entres deux planches des côtés prises, découpez deux liteaux de bois à la bonne largeur (celle des entre-deux planches).

6- Percez chaque côtés des liteaux en biais pour ensuite les viser et donc fixer aux planches.

7- Les liteaux servent à tasser au maximum les bottes de paille, alors n’hésitez pas à monter dessus pour bien les écraser et les fixer à ce moment là (vous verrez mieux sur la vidéo)

8- Une fois les bottes fixées par les liteaux et qu’elles ne bougent plus, qu’il n’y a pas de jour entre, que ça n’est pas tout tordu non plus, préparez la chaux. La chaux c’est écologique si ce n’est pas fait avec de la chaux vive. C’est fait à partir de calcaire. La préparation à la chaux c’est simple il vous faut 3/4 de sable, 1/4 de chaux et de l’eau. Cela doit avoir la consistance d’une pâte à gâteau.

9- Mettez la chaux en « boudins » sur les deux liteaux qui ont été posés de chaque côtés sur les bottes de paille. Attention à bien recouvrir les liteaux de bois de chaux, mais ne pas se faire toucher la chaux des deux liteaux différents. En effet, l’espace d’air entre les deux est très important car ça permet d’avoir du « plein-air-plein », l’un des fondements des principes de l’isolation.

10- Une fois le tout fait, empiler directement la rangée de bottes de paille du dessus et réitérez l’opération « paille, liteaux/chaux, paille, liteaux/chaux… Jusqu’au plafond !

Comment-construire-un-mur-en-paille-2

Voilà, vous avez fait votre mur !!!! C’est simple comme bonjour n’est-ce pas? Ensuite, vous pourrez recouvrir votre paille de torchis à base de terre, de chaux… Selon vos goûts ! Cela protégera la paille et lissera vos murs pour qu’ils soient « propres », à l’intérieur comme à l’extérieur. Attention cependant si vous crépissez votre mur de terre mélangée à des oeufs par exemple, il faudra préalablement tremper très rapidement toutes vos bottes de paille dans un enduis avec du sable pour faire accrocher la terre dessus car la paille ça glisse !

 

Et voici la vidéo sur mon retour de stage, avec quelques astuces dedans (merci à Alisé et tout le monde !) Sinon, n’hésitez pas à vous abonner, à aimer la vidéo ça me fera très plaisir :

 

Alors, vous voyez, ça n’est pas si compliqué que ça non?

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

< Cochez ici et le dernier article de votre blog s'affichera en-dessous du commentaire